Chaque jour compte: le dossier complet

Petit coup de chiffon sur cet article où nous avons regroupé tous les docs concernant le « Chaque jour compte ».

Nouveauté 2015: comme recommandé par Dix mois, j’ai commandé les carnets d’exercices qui accompagnent le livre « Mes 100 premiers jours d’école », album que j’ai utilisé cette année. Ils sont bourrés de plein de petites idées pour travailler la lecture d’images et la résolution de petits problèmes. A suivre…

Vous trouverez ici:

Le projet « Chaque jour compte », en version PDF ou modifiable (sur demande, rubrique contact).

Chaque jour compte

L’affichage complet à plastifier et à découper, avec une affiche  (en fin de document) sur laquelle les élèves écrivent -au feutre d’ardoise ou au Woody- la date et le nombre de jours d’école (merci à Misticlolly pour les dessins!). A plastifier, bien sûr. Pour compter les jours, j’utilise des bâtonnets type bâton de glace, mais on peut utiliser des jetons Picbille, par exemple. Je les colle au tableau pour que ça soit visible (tout un pan de mon tableau est réservé au chaque jour compte), juste en dessous de l’affiche.

Capture d’écran 2014-08-04 à 11.52.03 Capture d’écran 2014-08-04 à 11.52.14 Capture d’écran 2014-08-04 à 11.52.21 Capture d’écran 2014-08-04 à 11.52.33  Chaque jour compte affiche

La bande numérique « coordonnée » jusqu’à 144

Capture d’écran 2014-08-04 à 11.45.46 Capture d’écran 2014-08-04 à 11.46.17 Capture d’écran 2014-08-04 à 11.46.36

Capture d’écran 2014-08-07 à 18.34.18

Les fiches mémoire à remplir par les élèves chaque jour. L’année passée, les feuilles se rangeaient dans le porte-vues de maths. Cette année, nous allons fabriquer un petit livret par période en coupant les feuilles horizontalement, donc, deux jours par feuille, on replie et hop! Plus facile à ramasser, à corriger, à ranger, à retrouver, bref…
Voilà comment ça se passe: Chaque matin, on observe le tableau avec les batônnets et les nombres dans chaque case. On écrit donc le nombre en chiffres (avec modèle au tableau), trois ou quatre fois. Dans le nuage, on dessine les unités et les dizaines et on colorie le nombre de doigts ou de cubes correspondant. Enfin, on écrit le nombre en lettres (toujours avec modèle au tableau).

 

Capture d’écran 2014-08-04 à 12.01.54Je vous propose trois versions. Jusqu’à 10, pas de changement, c’est la même chose. A partir de 10:

– soit la version avec le nombre en lettres pointillées (donc, les élèves réécrivent par dessus). Le problème, avec certains, c’est le geste qui s’apparente plus à du dessin qu’à de l’écriture…

 

 

 

Capture d’écran 2014-08-04 à 11.59.50

Période 1

Capture d’écran 2014-08-07 à 18.40.25

Période 2

– soit la version avec le modèle  à réécrire seul pour les deux premières périodes (clic sur l’image),  de 1 à 36 et de 37 à 68, ce qui doit grosso modo mener à Noël…).

 

 

 

 

 

 


Capture d’écran 2014-08-04 à 12.03.37Ensuite,  on passe à une autre version, qu’on peut utiliser, selon les élèves, à partir du 50eme ou 60eme jour:  la version à compléter seul, qui peut d’ailleurs servir au CE1 dès le début d’année.
Je garde toujours un modèle au tableau, agrandi au format A3 et plastifié pour continuer à le travailler avec les élèves.

 

 

 

 

Les rituels du matin

Voici les rituels dont je me sers en CP, tous les matins, très classiques, mais essentiels pour structurer le temps et la numération:

Capture d’écran 2014-08-04 à 11.52.03– Le chaque jour compte détaillé dans un article précédent. Chaque matin, nous faisons ensemble l’ajout d’un batônnet (type bâton à glace). Je les scotche ou les « patafixe ») au tableau en dessous de mon affiche: c’est ce que j’ai trouvé de mieux pour le moment! Et les élèves remplissent leur fiche du nombre du jour.

– Le calendrier de la semaine: j’utilise les superbes calendriers de Bout de Gomme, que je laisse affichés en classe. Au début de chaque mois, je détache du haut du mur la page concernée et nous la remplissons ensemble avec les élèves: événements, sport, sorties, piscines, anniversaire. j’utilise les étiquettes plastifiées, et nous entourons les jours de classe: en vert les jours d’école et en rouge, les jours sans école. Ca me permet aussi de me repérer pour le 100eme jour d’école au cas où nous soyons un peu perdus… Je fais un petit point chaque lundi matin, tous les jours est un peu trop fastidieux à mon goût…

– La date. Là encore, rien trouvé de mieux que le calendrier de Bout  de gomme: au début, on le fait ensemble, puis très vite, les responsables de la date se débrouillent seuls.

Capture d’écran 2014-08-04 à 11.36.40Capture d’écran 2014-08-04 à 11.36.30Capture d’écran 2014-08-04 à 11.45.46– Le comptage du jour: nous comptons chaque jour le nombre d’enfants présents, donc le nombre d’absents (dès que je peux, j’écris le calcul au tableau), ceux qui mangent à la cantine, le nombre de filles et de garçons (là encore, dès que possible, on le fait sous forme d’addition à trous au tableau). J’utilise donc ce document, plastifié, pour écrire les nombres.
Mais au début de l’année, je me sers de pinces à linges de couleurs (bleu, orange, jaune, rouge et violet) et nous les plaçons sur la bande numérique (la même que celle au-dessus de mon tableau, mais qui s’arrête à 30).

Voilà! Tout ça nous occupe un certain temps! Surtout en début d’année! Mais les automatismes viennent très vite…