Zut, vous connaissez?

ABCD ZutZut, c’est un groupe pour enfants comme on les rêve: un que les adultes adorent aussi écouter… Mais si on en parle ici, c’est parce que chaque année, on ressort « ABCD… Zut », un album-concept-abécédaire génial puisque qu’il est composé de 26 chansons illustrant chacune une des lettres de l’alphabet.

De « Atchoum! » à « Zut! », en passant par « Quoi? Que? Qui? » et « Grrrr, pas contents! », cet album balade les enfants dans l’univers de l’alphabet et la ribambelle de styles musicaux auxquels est habitué le groupe, toujours avec beaucoup de drôlerie…

Bref, pour écouter, pour travailler les sons, pour chanter, c’est une mine! En plus, sur le site du groupe, sur simple inscription, vous trouverez les paroles, les versions instrumentales des chansons et j’en passe.

 

Une petite vidéo pour vous convaincre? C’est par là:

Publicités

Tout ça pour ça

25

Dessin Jacques Risso

Il en aura fallu des tours, des détours, des méandres et des circonvolutions pour en arriver là. Il en aura fallu du temps jeté par les fenêtres, de l’énergie envolée, de l’argent gaspillé pour parvenir ici. Du délire, en somme. Après tout ceci et tout cela, le comité de soutien de Jacques Risso annonce que Jacques sera réintégré dans ses fonctions de directeur d’école…. Demain, lundi 29 septembre.

Enfin, manque-t-il.
Tout ça pour ça. Tout ça, juste pour ça. Pour quoi au fait? Pour des présomptions, des faits envolés au vent, du rien. Le comité de soutien a remué ciel et terre pour rassembler plus de 16500 signatures, Thierry Fabre, capitaine du bateau, n’a jamais cessé de crier, hurler, taper du pied pour qu’on l’écoute. Il nous dit merci aujourd’hui, à nous, ceux qui avons signé et relayé l’info. Nous, on a  envie de lui dire merci à lui. Merci d’avoir pris ce cas-là dans ses bras et de l’avoir porté jusqu’au bout, sans rien lâcher. On s’est tous mis à la place de Jacques Risso depuis un an, on s’est tous fait un petit délire  du « et si c’était moi… ». Et là, on a tous espéré qu’il y ait un ou deux collègues assez dingues pour aller chercher des milliers de soutiens, de signatures, secouer tout le monde pour nous sortir de là.
Alors, bonne route Jacques. Et merci Thierry, et les 16500 autres.

Rien de grave…

Jamais on ne sait ce qui nous attend tous les matins.
En plus d’enseigner, responsabiliser, éduquer, encourager, supporter, soigner, patienter -et j’en passe –  porter la responsabilité de la sécurité de nos élèves, chaque minute que compte une longue journée d’enseignant, pèse déjà assez lourd sur nos épaules.
Se confronter aux reproches, aux agressions, au mépris des parents, nous assomme chaque jour un peu plus.

Et puis ça.
Et puis rien.
Une minute au JT.
Rien de grave.
Ah si, on a perdu. Merde.

Attention, ça colle…

directeur102C’est comme le chewing-gum qui s’agrippe aux chaussures, on croit s’en être débarrassé, et il en reste toujours un peu sous la semelle. C’est coriace. Nous vous parlons des divers tracas, ennuis, désagréments  -prenez ce que vous voulez- dont est victime Jacques Risso, directeur de l’école de Rustrel, dans le Vaucluse, dessinateur drôle et de talent, pourfendeur des grandes aberrations de l’Education nationale  et caricaturiste des petites contrariétés de  la vie de prof des écoles (voir ici et ).

On croyait sa grande galère de la suspension administrative terminée. Finalement non.

Rappel. En septembre 2013, il a été suspendu pendant quatre mois par son DASEN pour avoir mal géré un conflit entre élèves.
Face au dossier à charge présenté par les services de l’E.N., les syndicats se sont insurgés, et un comité de soutien s’est formé pour défendre Jacques : en effet, le motif de la sanction contre Jacques ne semblait pas justifier la suspension. D’autre part, le dossier contenait des pièces liées à ses dessins gentiment subversifs sur le quotidien d’une directrice d’école, ce qui laissait à penser que c’était plus le dessinateur que le directeur qui était visé par la procédure.
L’affaire a trainé longtemps. Jacques a porté plainte au tribunal administratif, et, enfin, en janvier 2014, un accord était signé entre Jacques et son DASEN : Jacques acceptait de retirer sa plainte, et il était totalement blanchi et réintégré dans ses fonctions.
Seulement, nouveau rebondissement le mois dernier, contrairement à l’accord signé, le DASEN a infligé un blâme à Jacques. Et, tout récemment, Jacques vient d’apprendre qu’il n’aurait pas le droit de reprendre sa direction d’école à Rustrel et qu’il était tenu de participer au mouvement. SOUS-5

Jacques Risso ne se laisse pas faire. Mais ça lui coûte cher, dans tous les sens du terme… Avocats, actions en justice, 12000 euros, six mois de bon salaire de PE. Au secours.
Le comité de soutien a lancé une souscription,une sorte d’appel aux dons pour l’aider à sortir la tête de l’eau… Vous connaissez l’histoire des petits ruisseaux…
Vous retrouverez tous les détails de l’affaire sur le site de La Bouteille à l’encre, ainsi que la pétition. Des cyber-collègues ont également déjà écrit un ou plusieurs articles de soutien, vous pouvez les retrouver ici ou encore là.

Keep holding on, Jacques.

Et en plus, ils chantent…

g8ZDUreyor5tidO7uFVIA6r8aVA@500x300Les chorales virtuelles, vous connaissez? Il suffit d’une petite étincelle (Séverine), de quelques allumé(e)s qui s’emballent sur leur clavier et derrière le micro de leur ordinateur, d’une artiste-mixeuse dévouée (Prune) et voilà comment une vingtaine de voix, venues d’un peu partout, font virtuellement chorale. C’est chaleureux, drôle, inattendu et sans prise de tête. A l’image de la CPB, une incroyable salle des maîtres virtuelle qui ne s’arrête jamais de phosphorer!

Affaire Risso, fin!

Et voilà, enfin! Jacques Risso libéré Jacques Risso, directeur de l’école de Rustrel dans le Vaucluse peut enfin retourner dans son école, s’approcher des enfants, s’asseoir à son bureau de directeur et faire son job…

Le Parisien, comme plusieurs autres journaux, retisse cette histoire à dormir debout d’un dirlo mis KO par des rumeurs, des règlements de comptes de portail d’école et l’arbitraire administratif… Subie cette suspension administrative, subite la réintégration, le coup de fouet a fait un aller-retour… Pas de commentaire du côté administratif, on oublie… Sans doute pas Jacques Risso, qui lui, souhaite prendre un peu de recul avant de repousser le portail de « son » école. Welcome back, Jacques!

Plus d’infos sur La bouteille à l’encre, le comité de soutien de Jacques Risso.

C’est toujours l’histoire d’un mec…

Jacques RissoC’est toujours l’histoire d’un mec qui vit sans doute la suspension administrative la plus surréaliste de l’histoire de l’Education nationale. Mis à l’écart depuis le 1er septembre pour des raisons plus qu’obscures (voir ici), Jacques Risso, directeur de l’école de Rustrel dans le Vaucluse voit sa suspension prolongée de 4 mois pour « suspicion d’une mauvaise gestion dans une affaire de harcèlement ».  Pas de mise en danger, pas de faute grave, pas de manquement avéré, une suspicion, juste une suspicion. Chez les profs, on a du mal à avaler, quand on connaît les déchaînements possibles dans une cour d’école. Quand on sait l’énergie qu’on passe à essayer d’y mettre fin, d’arranger, de remettre tout le monde sur les rails. Quand on voit malgré tout ça les parents nous attendre avec un bâton et l’administration nous lâcher et nous pousser sous eux. C’est si facile de faire tomber un prof. Surtout quand il titille et dérange…

Alors comme mes collègues Charivari, Pépin, Véfa, Teacher Charlotte, Lala, La Grande Maikresse, Julie, La classe d’Ameline, Enge, LaCatalane, La classe de Define, Gentiane, entre autres, nous soutenons Jacques Risso et  je publierai un de ses dessins chaque semaine en attendant sa réintégration.

(dessin Jacques Risso)

Plus d’infos sur La bouteille à l’encre, le comité de soutien de Jacques Risso.

Back to 2013

Me voilà taguée par Delfynus, ma marraine de CPB pour la rétro 2013. Une première pour moi… C’est LouJo qui a lancé ce tag pour nous occuper, au cas où on s’ennuierait 😉

Allons-y donc!

1/ Quel événement t’a particulièrement marqué en cette année 2013 ?
CPBMon entrée dans le Communauté des profs blogueurs, bien sûr! 😉
Une communauté attachante et solidaire qui ne veut que partager, sans rien en retour (à part quelques com’! 😉 ) et qui booste un max! Une salle des profs idéale, en somme!

otages mariageMoins légèrement, les journalistes Didier François et Edouard Elias  toujours en otage en Syrie qui est un sujet qui me touche particulièrement et le mariage pour tous qui pour moi, était une évidence…

2/ La musique qui t’a bercée cette année ?

En vrac, parce que j’écoute beaucoup de musique: De Palmas, évidemment, Grand Corps Malade, Maroon 5, Bruno Mars…

3/ Le film qui t’a touché/bouleversé/fait rigoler/ému/etc. en cette année 2013 ?

Pas le temps d’aller au ciné…

4/ Ton coup de cœur littéraire (toutes littératures confondues) de l’année 2013 ?

Pffff! Plein! « Falaises » d’Olivier Adam, triste à pleurer, mais beau, « Limonov » d’Emmanuel Carrère, « Le club des incorrigibles optimistes », aussi…

5/ Et à la télé alors ? Il s’est passé quoi d’important en 2013 ?

A part les séries, je ne regarde pas grand chose… Mais j’ai été scotchée cette année devant « The hour », « Game of thrones », « The Killing » et « Homeland », entre autres…

6/ Ton plus beau moment personnel pendant cette année 2013 ?IMG_0905

Mes vacances, comme d’hab’!

 


7/ 13 mots pour résumer cette année 2013 ?

Boulot, boulot, boulot, partage, café, inspection, détente, vacances,, famille, copains, copines, fiestas, lutte.

8/ Et pour finir, un unique adjectif pour dire comment tu espères l’année 2014 ?

Hypervitaminée, il n’y a que comme ça que je les aime!

Je tague à mon tour: Lilipomme, Define, La classe d’Urby et L’école de Julie

C’est l’histoire d’un mec…

Capture d’écran 2013-09-20 à 19.02.07C’est l’histoire d’un dirlo, un mec qui se donne à 300% pour des gosses qui ne viendront jamais lui souffler un « merci ». Un mec qui s’use les doigts à classer une ribambelle de documents administratifs improbables. Un mec qui perd ses yeux à remplir des lignes et  cocher des cases, pour une histoire de base. Un mec qui porte sur ses épaules la responsabilité des milliards d’accidents et galères qui peuvent survenir dans une école. C’est un mec qui court tout le temps, un mec qui doit être partout, un mec qu’on assomme chaque année un peu plus sous le poids de la paperasse. C’est aussi l’histoire d’un mec qui partage, qui offre, qui donne, qui a su fédérer une équipe pour nous permettre d’aller piocher sur son blog des idées géniales (Ecole de Rustrel).  C’est l’histoire d’un mec qui a pris le parti d’en rire, et de dire (Les billets de Jac).

C’est l’histoire de  Jacques Risso, directeur de l’école de Rustrel,  dans le Vaucluse, qui s’est donné sans compter, qui a assumé trop de charges sans penser qu’on pourrait le lâcher, qui s’est attiré des inimitiés qui lui coûtent cher. C’est l’histoire d’un mec qui a aujourd’hui besoin de tous les soutiens…

Capture d’écran 2013-09-20 à 19.21.20

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour soutenir Jacques Risso, rendez-vous sur le blog de son comité de soutien: http://www.la-bouteille-a-l-encre.com/.

Une pétition est en ligne pour exiger sa réintégration immédiate.