Les premiers jours au CP

La rentrée au CPVous trouverez ici mon cahier journal de la première semaine (et ici, en version open office, modifiable) pour vous donner une vision d’ensemble….

Ici, nos CP arrivent dans grande école avec beauuuuuuucoup d’élèves. Les CP arrivent de plusieurs écoles, la population est  très brassée: bref,  beaucoup de neuf pour eux.

Au commencement, l’accueil des petits bouts. Généralement, dans la cour, avec leurs parents. Première extension du temps…. Généralement, on rentre les derniers dans l’école, et j’en profite pour tout lister avec les parents : qui mange à la cantine, qui reste à l’étude, comment se prononce le prénom, si les inscriptions ont été faites en mairie, etc…. Je vois qui est là, qui n’est pas là, qui pleure, qui fait déjà des cabrioles, comment réagissent les parents. Très instructif !

Départ en meute vers la classe, avec les parents que je laisse accompagner leur enfant jusqu’à la classe. Les premiers jours, je les laisse choisir le porte-manteau (généralement, pas trop de vêtements), mais j’ai préparé une étiquette « super héros » sur la porte qu’ils doivent prendre seuls. Je suis toujours un peu en retrait, j’observe beaucoup ces nouveaux élèves.
Je les laisse s’installer où ils veulent (sauf ceux dont les parents les poussent au premier rang « Si, si, va, va! Tu écouteras mieux comme ça ! »). Ils patafixent leur étiquette sur la table, ce qui me permet d’apprendre rapidement les prénoms. Et là, je remercie les parents, et au revoir.

Pour les premières semaines, j’organise la classe de façon très traditionnelle : tables les unes devant les autres, deux par deux. Je m’assure surtout que tous les enfants ont les pieds qui touchent le sol. Au fil des jours, je réorganise très vite les places, puis, au fil de l’année, je déplace mes tables pour aller petit à petit (vers janvier), vers des tables en groupes ou en L.

Deuxième acte, les enfants, seuls. Sages comme des images, ô bonheur, je leur présente la classe, les différents coins, les cases (grande découverte). Et je me débarrasse très vite des affaires dans le cartable. On vide tout. J’explique le système de la réserve : ce qu’on garde dans la trousse et ce qu’on met dans la réserve. Première transpiration. Généralement, à ce moment là, ça jacasse plutôt pas mal, donc, regroupement pour le petit jeu du ballon.

Le principe. Celui qui a le ballon dit son prénom et quelque chose sur ce qu’il aime bien à l’école (c’est un exemple, ça peut être autre chose). Exemple :  « Je m’appelle Rita et moi, j’aime bien le jour de la rentrée avoir plein de feutres à moi. » Puis on lance le ballon à quelqu’un qui s’exprime à son tour (s’il a envie, on ne force pas).
Puis, on se compte. On varie les plaisirs, furet, les filles, les garçons, à l’envers, à l’endroit, deux par deux. Bref, je leur explique que dès la semaine prochaine, ce sera à eux de s’occuper de cette tâche (voir les rituels).
Et là, figurez-vous qu’il est déjà l’heure de sortir en récré. Je sors 5 minutes avant pour visiter vite fait la cour (très grande chez nous) et expliquer ce qu’on a le droit et pas le droit de faire.
Explication aussi de la mise en rang et de la circulation dans les couloirs (silencieuse, absolument). On marche comme des petites souris jusqu’à la sortie.

Retour en classe après la récré. Avec passage aux toilettes obligatoire avant d’entrer en classe. Déjà pour éviter les déplacements pendant les heures de classe et ensuite, pour se laver les mains (rien ne m’horripile plus qu’un gamin, les mains sales en classe).
Je passe ensuite à la présentation du rituel « Chaque jour compte » (voir ici). J’explique que le centième jour d’école, on fera une grande fête, bla bla bla, vous connaissez le refrain !
Avant la cantine, j’enchaîne avec une première petite séance de lecture sur les prénoms, un grand classique. Vous pouvez suivre la séance proposée dans le manuel Litournelle, elle est très bien faite. J’utilise mes étiquettes de prénom de super héros, plus la petite fiche que vous trouverez ici.

Après la cantine, je passe aux règles dans l’école. J’utilise les fiches de A l’entre violette que je projette sur videoprojecteur et je laisse beaucoup parler les élèves, tout en étant ferme sur la règle du « Pas tous en même temps, on s’écoute et on demande la parole ». Le but étant que tout le monde soir d’accord sur des règles communes. Ensuite, je présente mes quatre règles incontournables, qui découle de ce que nous avons vu précédemment. Puis, présentation du tableau de comportement que j’explique ici.
J’enchaîne par une petite balade dans l’école, toujours calme, j’insiste beaucoup. On visite les salles de sport, d’informatique, la bibliothèque, les classes des grands qui font peur, on fait coucou aux grands frères et aux grandes sœurs et re-passage aux toilettes.

De retour en classe, j’enchaîne sur la deuxième séance de lecture, plutôt dédiée à l’étude du code. Là encore, je suis la méthode Litournelle, mais, c’est selon. C’est plutôt calme et on commence le vrai travail de grand. Pas plus de 30 minutes… C’est déjà très long ! Surtout en milieu d’après-midi…

Je finis ma journée par la distribution du cahier de liaison et de devoirs avec diverses feuilles à remplir par les parents. Je leur en explique le fonctionnement. Je ne les laisse pas coller les feuilles le premier jour, à part une peut-être pour le plaisir d’utiliser la colle…
Puis, on termine la journée par une petite histoire au coin regroupement. J’essaie toujours de sortir un peu avant la sonnerie pour éviter la cohue du couloir et bien gérer la sortie et la « distribution » des élèves… Généralement, j’ai ma fiche remplie le matin, avec qui va où.

Jours suivants . J’accueille les élèves à l’entrée en classe à 8h20, et j’essaie toujours de leur prévoir un petit travail pendant le temps d’attente. Soit le fichier d’autonomie (que je laisse en feuilletage libre pour la découverte du premier jour), soit un petit travail (mots à recopier sur l’ardoise, par exemple, comptage, compléter une bande numérique, etc.).

Lecture : je sépare clairement l’étude du code et la lecture compréhension. L’étude du code étant pour moi comme du solfège, on fait des gammes dont on se sert ensuite pour la lecture de textes.
Je fais donc une séance d’étude du code le matin (45-50 minutes maxi) dès que tout le monde est installé. Un peu aussi l’après-midi en début d’année, histoire d’arriver vite à la combinatoire.

Je mets rapidement les enfants à l’écriture des voyelles sur un cahier ligné 4 mm. J’ai toujours 15 bonnes minutes de préparation (gym des doigts, traçage des lettres en l’air, sur la table, dans le dos du voisin, etc.). Contrairement à pas mal des mes collègues blogueuses, je ne suis pas de méthode d’écriture. On écrit ce qu’on apprend à lire, dans l’ordre de la progression de l’étude du code.

Maths : j‘attaque directement sur le fichier Picbille. Je ne fais pas d’évaluation diagnostique (oh, c’est pô bien!), parce que je repère de toute façon très vite les niveaux de mes élèves et que je n’ai pas besoin de les évaluer direct, d’autant que ça me met mal à l’aise d’être d’entrée dans ce système d’évaluation. Bref, fichier, donc. On découvre le manuel, ses personnages et on enchaîne !

Le vocabulaire de l’école : J’aime bien cette séance trouvée sur le blog de La classe de Corinne. On en remet une couche sur le matériel et je fais une affiche agrandie que je laisse en classe sur ce que je dois avoir dans ma trousse. Sur le même blog, on trouve des super fiches sur l’alphabet.

Arts visuels et EPS. Pas à proprement parler des arts, mais cette première semaine, on s’occupe de la décoration de la porte, des étiquettes de super héros, du coloriage des pages de garde des cahiers. Je distribue les cahiers au fur et à mesure, en fonction des besoins.
Je sors aussi faire des petits jeux collectifs.

Il est important de varier les activités cette première semaine : l’adaptation au CP est difficile pour les anciens GS habitués à circuler librement en classe. Il faut rythmer les journées, tout en restant cool! Pas la peine d’en faire des tonnes, les CP découvrent tout, laissons-leur le temps!

Advertisements

Une réflexion sur “Les premiers jours au CP

  1. J’ai trouvé cet article très intéressant, avec plein d’idées et astuces qui m’aident à préparer cette future classe de CP que je vais découvrir cette année. J’ai toujours de nombreuses interrogations (dont certaines auxquelles je ne répondrai que lorsque je serai « en action » à la rentrée…) mais cet article m’a un peu éclairée sur cette classe si particulière qu’est le CP ! Merci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s