Méthode Litournelle, la suite…

Litournelle 2Voici la suite de la méthode de lecture Litournelle, proposée chez Bordas.  Nous vous avions déjà parlé du tome 1, voici une rapide présentation du tome 2 du manuel de l’élève qui honore les promesses tenues… La présentation graphique est toujours aussi soignée, attirante et… pimpante!

Comme dans le premier tome, Litournelle regroupe des oeuvres de littérature de jeunesse originales, découpées en plusieurs épisodes, dont certaines, étaient déjà très appréciées au CP (« La petite poule qui voulait voir la mer ») et d’autres sont de vraies découvertes, comme « Le pinceau magique » de Françoise Jay et Zhong Jie, aux illustrations somptueuses.Capture d’écran 2014-08-24 à 14.38.30 Présents dans ce tome 2, également, une BD « Emile et Margot: Monstrueuses bêtises! », un documentaire « Mon encyclo de la mer » et une histoire plus classique, mais très adaptée: « Le prince peureux ».

Toujours comme dans le premier tome, la méthode allie littérature, compréhension (avec un très bon guidage pour le questionnement), étude du code (avec toujours ces fameux puzzles de syllabes et ces petits dessins pour chasser les sons, voir l’article précédent), grammaire, vocabulaire et production d’écrits. Ces trois derniers domaines montant en puissance au fur et à mesure de l’avancée de l’année.
Autant dire que la méthode mâche beaucoup un travail que l’enseignant aurait pu ou dû construire seul: la maillage lecture-compréhension/grammaire/vocabulaire/production d’écrits autour d’un même texte, comme le font souvent les manuels de cycle 3. Donc, si l’on apprécie les oeuvres proposées dans ce manuel, un vrai gain de temps.
Capture d’écran 2014-08-24 à 14.47.42Et pour ne rien gâcher, le guide du maître (à télécharger gratuitement, sur inscription), est une mine, notament par la proposition de répartition des séances qu’il propose pour chacun des épisodes de chaque histoire, les pistes de différenciation, la richesse et la diversité des séances proposées…

Bref, il faut aimer être très guidé, mais la méthode est tellement riche et ambitieuse que l’on peut très facilement y trouver son compte! Le point faible reste, à notre avis, l’étude du code, qui devra sans doute être sérieusement renforcé par d’autres séances plus systématiques d’apprentissage.
Et comme nous l’avions déjà conseillé, allez juger par vous-même sur le très riche et très généreux site dédié à la méthode, qui propose la plupart des manuels, guides du maître et cahiers d’activités en feuilletage ou en téléchargement.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s