Revue de spécimens, février 2017

capture-decran-2017-02-10-a-12-27-46Toujours dans le cadre d’un partenariat avec Bordas (voir ici), j’ai reçu la nouvelle version du fichier Maths tout terrain CP, dont j’avais déjà parlé dans un article ici.

Rien de très nouveau dans cette version adaptée aux nouveaux programmes, puisque en mathématiques, les programmes de CP ne sont pas franchement bouleversés. C’est un fichier, donc, de fait, rassurant pour tous ceux qui démarrent au CP. Il est toujours aussi agréable, les illustrations sont très soignées. Toujours découpé en 5 périodes avec un bon équilibre entre nombres, calculs, espace et géométrie et grandeurs et mesures dans chacune d’elles, ce fichier pose un cadre très stable et très organisé pour le CP. On trouve même dans le sommaire, pour chaque nouvelle leçon, un renvoi vers les domaines du socle des nouveaux programmes 2016!

Ca n’empêchera pas l’enseignant de devoir compléter cette méthode par d’autres ressources et d’autres activités de manipulation, parce qu’on sait qu’au CP, elles sont essentielles. Ce fichier manque également un peu, à mon goût, d’activités de rebrassage, si ce n’est dans la partie calcul mental.

Bref, un fichier très classique qui rassure et que les élèves peuvent sans doute apprécier. Je vous laisse vous faire votre opinion en feuilletat directement cet ouvrage sur le site compagnon des éditions Bordas où le fichier, le guide du maître et le fichier photocopiable sont consultables.

 

Coup de coeur pour « Vivre ensemble à l’école »

capture-decran-2017-02-09-a-15-49-38J’ai reçu des éditions Bordas le manuel Vivre ensemble à l’école. Destiné au CM, il peut à mon avis servir de base de départ pour tous les cycles, tant il propose des documents et des situations de discussions de qualité.

La manuel est construit autour des nouveaux programmes d’ECM (la sensibilité, le droit et la règle, le jugement et l’engagement) avec un découpage dans chacun de ces quatre domaines en chapitres (« promouvoir l’égalité entre filles et garçons », « s’engager dans un projet collectif », « lutter contre le harcèlement », etc.). Déjà, une bonne base de départ quand on veut réellement formaliser cet enseignement.

Ensuite, chaque chapitre propose une observation de documents qui sera le point de départ de la discussion:

  • une histoire vraie;
  • le point de vue d’un auteur (extrait d’une oeuvre de littérature de jeunesse);
  • des extraits de textes plus officiels;
  • le point de vue d’un artiste (une oeuvre d’art relative au sujet);
  • un petit glossaire reprenant les mots et notions essentiels.capture-decran-2017-02-09-a-15-58-41

En prenant l’exemple de « Reconnaître le juste et l’injuste », dans le domaine « Le jugement », question ô combien délicate et discutable pour les élèves, nous sommes  confrontés à deux histoires: celle d’Elia, une petite fille privée de tablette pour y avoir joué tard le soir sans autorisation, et celle d’Anna à cause de laquelle toute la famille est privée de ski parce qu’elle est trop malade en voiture. Ces deux histoires déjà, sont de vrais déclencheurs de discussions sur le thème pour lequel les élèves devront pouvoir soulever des arguments et débattre. Puis vient l’histoire d’une erreur judiciaire, celle de Marc Machin, jugé coupable de meurtre et finalement réhabilité. L’occasion d’évoquer avec les élèves le système judiciaire français, le fait que la justice est exercée par l’Etat au nom du peuple, mais qu’elle peut être contestée.

capture-decran-2017-02-10-a-11-33-32

Ensuite, on pourra s’arrêter sur la lecture de la fable de la Fontaine « Les animaux malades de la peste » pour une rapide étude de texte, mais surtout de la morale de l’histoire en lien avec le sujet.

Les deux pages suivantes nous donnent l’occasion d’évoquer d’autres grandes erreurs judiciaires, celle qui a condamné Galilée pour avoir défendu les idées, pourtant justes, de Copernic au XVIIe siècle et celle qui avait mené Bruno Giordano sur le bûcher  pour avoir tenté de montrer la même chose.

Enfin, un éclairage officiel sur la place de la justice en France (« Nul ne peut se faire justice soi-même ») et une illustration artistique de la question (ici, une allégorie de la justice).

J’aime beaucoup l’idée d’aborder une question aussi vaste et compliquée que le juste et l’injuste par une situation très proche des élèves et d’élargir ensuite à l’approche quasi-philosophique, mais guidée et encadrée par des textes et des situations très générales. S’interroger, se questionner, se faire sa propre opinion et commencer à accepter celle des autres, c’est pour moi l’essence même de l’enseignement moral et civique tout en ayant des notions théoriques qui guident la réflexion de l’élève.

Bref, un vrai coup de coeur pour ce manuel que je vous encourage à feuilleter sur le site de l’éditeur. Le guide pédagogique est également téléchargeable en PDF.

Enregistrer

Couleurs chaudes et couleurs froides

Loretta GraysonupdateAjout d’une trace écrite pour le cahier et d’un nouveau diaporama!

Pour travailler sur les couleurs chaudes et les couleurs froides, notamment en appui sur les tableaux de Van Gogh et Munch, rencontrés dans l’album « Musette Souricette », nous avons trouvé cette artiste, Loretta Grayson.

Première étape: faire une roue des couleurs. Pour ça, partir de l’excellent diaporama de Mme Têtard, pour faire exprimer les enfants sur leur ressenti.capture-decran-2017-02-12-a-16-10-03

Vous pouvez aussi utiliser ce diaporama dans lequel vous retrouverez quelques grands tableaux avec une utilisation très marquée des couleurs chaudes et froides, soit en opposition (vitrail de la cathédrale de Chartres, ci-contre par exemple), soit pour évoquer une atmosphère (tableaux de Turner et de Friedrich, par exemple).

Deuxième étape, partir des trois couleurs primaires et remplir à la peinture, un cercle chromatique, comme celui préparé par Maîtresse Ecline.

Enfin, et c’est toujours sur ce site que nous avons trouvé cette excellente idée de reprendre les travaux de Loretta Grayson. Voici un petit diaporama des travaux de cette artiste.

Capture d’écran 2015-01-28 à 18.13.43Ensuite, toujours avec un doc préparé par Maîtresse Ecline, nous avons dessiné des arbres nus ( à préparer pour les plus petits, puis à photocopier) en suivant le modèle dans le diaporama. Puis, au feutre ou à la craie grasse, les élèves remplissent les cases en respectant bien les limites intérieur/extérieur de l’arbre et l’opposition couleurs chaudes/couleurs froides. Pour les grands, autonomie complète. Pour les plus petits (CP), certains auront encore besoin qu’on trie les crayons, car la distinction des couleurs chaudes et froides n’est pas encore acquise.

capture-decran-2017-02-08-a-19-00-15J’ai ajouté cette année une petite trace écrite pour garder en mémoire les notions abordées. A compléter par les enfants (pages 2 et 3 du document) en projetant le modèle (page 1 du document): capture-decran-2017-02-08-a-19-03-17

  • une roue des couleurs à colorier avec des étiquettes « couleurs chaudes » et « couleurs froides » à replacer;
  • une trace écrite sous forme de coloriage sur les trois couleurs primaires et les trois couleurs secondaires et les mélanges.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Je lis et je colorie

capture-decran-2017-02-08-a-15-45-10C’est (encore une fois!) sur le fantastique blog d’Hipotâme que j’ai trouvé cette idée pour les CP.

J’ai donc préparé quelques fiches que je donne au bout de quelques semaines de lecture quand la lecture de mots à plusieurs syllabes devient possible ( à partir de l, p, t, r, s). Le but: lire un mot bien sûr, et le comprendre. L’élève doit donc colorier de la même couleur l’étiquette du mot et le dessin. C’est assez ludique, ça se fait en relative autonomie et c’est facile à corriger.

Les fiches suivent ma progression de sons (Patati et Patata), d’autres à venir.

 

capture-decran-2017-02-08-a-15-48-22Un premier exercice où l’on doit coller les dessins correspondants au mots

 

 

Je lis des mots: l

Je lis des mots: l, p, t, r

Je lis des mots: n

capture-decran-2017-02-08-a-15-41-39

Je lis des mots: d

 

 

 

 

 

 

 

capture-decran-2017-02-08-a-16-00-07

Je lis des mots: ou

capture-decran-2017-02-08-a-15-41-45

Je lis des mots: è, ê, ei, ai

 

Je lis des mots: les syllabes triples

 

capture-decran-2017-02-08-a-16-04-34

Je lis des mots: f, ph

 

 

 

 

 

 

 

 

Je lis des mots: ch

 

 

 

 

 

 

 

 

S’entraîner à écrire son prénom

S'entraîner à écrire son prénomOups… Je republie cet article qui a bugué… Donc, voici une petite fiche pour s’entraîner à écrire son prénom.

Le principe: on place la fiche dans une pochette transparente et on s’entraîne au feutre d’ardoise fin. On peut commencer avec le doigt, sur le plus gros modèle.

Le document est en version modifiable, évidemment (format power point) et la police utilisée est Curselinea que vous pourrez trouver ici.

Super héros, toujours….

Comment être un super hérosDans la série des petits super-héros à l’école, voici un support que j’avais trouvé sur le toujours génial Pinterest, mais en anglais non modifiable. J’ai donc refait en français, ce petit « mode d’emploi » pour être un super héros. Le document est un PDF de deux pages, version paysage, à découper et à assembler pour avoir une affiche format A3.

Ca peut faire office de règles de classe, ou les compléter puisque l’affiche va plus loin que les simples règles de vie de la classe.

Personnellement je vais l’utiliser en complément de mes 4 règles de vie (voir le kit « super héros ») et l’afficher à un endroit où elle sera vue tout le temps (sur la porte, peut-être), à voir…

La rentrée des super héros

updatePetite mise à jour avec les versions modifiables des documents + le calendrier mural + l’affiche « Comment devenir un super héros »!

Voici donc divers outils d’affichage sur le thème des super-héros du CP. Tout le monde accroche, surtout avec les images très mignonnes de Scrapping Doodles. Attention, les documents sont souvent lourds (plusieurs Mo)… Les versions modifiables s’ouvrent via un lien qui apparaît dans une nouvelle fenêtre.

Voici donc un nouveau pack avec:

  • Le calendrier mural:

Calendrier mural

J’avais pour habitude d’utiliser le calendrier de Bout de Gomme que je trouve très joli, très graphique et très bien fait! J’aime beaucoup cette idée de calendrier vertical qui en plus, laisse la possibilité d’écrire des choses à côté de chaque jour (sortie, anniversaire, piscine, etc.). Comme je voulais coller au thème des super héros, j’ai gardé l’idée du calendrier vertical (donc, il faut couper et assembler les deux parties) et j’ai ajouté des petits super héros « multi-culturels » à chaque page.

Personnellement j’affiche tout en début d’année au dessus de mon tableau calendrier, mais je descends chaque feuille de mois au fur et à mesure. Et quand un mois est terminé, je le remets dans la « frise ». Mais on peut choisir de les sortir au fur et à mesure…

  • La date:

Etiquettes pour la dateSupport date

Pareil que pour le calendrier mural: j’ai été une fervente utilisatrice du « Petit train des jours » de Bout de Gomme. Chaque matin, les élèves changeaient la date (jour, quantième) en autonomie. Et pareil encore que pour le calendrier mural, j’ai voulu coller au thème super héros. J’ai vu des tas de choses made in US sur Pinterest, mais ça fait quand même un peu mal aux yeux parfois… 😉

Donc, j’ai fabriqué ma propre version, un peu plus sobre, en gardant les couleurs des mois (bleu=hiver, vert=printemps, jaune=été, rouge=automne).

Il faut tout plastifier, découper,mettre dans une boîte ou patafixer dans un coin… Attention: c’est à imprimer en 2 par page, sinon, c’est énorme!

Voilà ce que ça donne (le tout à patafixer sur le support ci-dessus):

Exemple date      Exemple date 2

 

  • Le clip chart du comportement:Capture d’écran 2015-08-07 à 20.11.28

Clip chart comportement Avec 5 étapes, du « bravo » au « mauvaise journée ». Une pince à linge par élève: j’avais imprimé des étiquettes aux couleurs des super héros que j’avais collés sur des pinces à linge avec du scotch double face, mais on peut se contenter d’écrire le prénom au feutre sur une pince à linge (version modifiable ici).

Le principe: tout le monde commence dans le « Bravo » chaque matin et peut changer de case Comportement en classequand les règles ne sont pas respectées. Inversement, quand l’élève fait un effort, on remonte!
On fait le bilan chaque soir, sur la fiche de comportement, collée dans le cahier de liaison (version modifiable ici): l’étoile est coloriée de la couleur du jour.

Voir également l’article sur les clip charts pour plus d’explications

 

  • Un  tableau « cantine, étude, garderie »

Capture d’écran 2015-08-08 à 14.41.50Même principe que pour le clip chart du comportement. Je prépare des pinces à linge avec les prénoms des enfants et je clippe les pinces sur chaque fiche plastifiée et accrochée derrière mon bureau. J’ai en un coup d’oeil qui mange à la cantine, qui va à la garderie ou à l’étude. L’année dernière, j’écrivais même pour les « réguliers » de la cantine ou de l’étude ou autre, les jours de la semaine sur la pince. Par exemple: « Nora- LMJV » ou « Simon: MV ». Evidemment, il faut prévoir le stock de pinces à linges! Version modifiable ici.

  • Le tableau des responsabilités:

Tableau des responsabilités

Format classique avec les étiquettes prénoms « super héros » et « super héroines » (version modifiable ici) à personnaliser.

Clic sur l’image de gauche pour une version un peu allégée en couleur, et ici pour la version « bleu-jaune-rouge ». Versions modifiables ici et là.

  • Les règles de vie:

Règles de vie super hérosQuatre règles simples de base, en ce qui me concerne, c’est déjà très suffisant pour des élèves de CP. Dans l’idée anglo-saxonne du « Ici, je… », qui marque bien l’entrée dans la classe, un endroit où l’on est présent pour travailler, apprendre, respecter, etc.

J’aimais beaucoup cette police, mais elle a un gros défaut: ni apostrophe, ni accents! Donc, j’ai ajouté au feutre noir ce qui manquait, après impression…

Version modifiable ici.

Voir également l’article sur les règles de vie pour plus d’explications.

 

  • Les étiquettes « super-héros »

Etiquette super hérosEtiquette super héros Redessiné avec mes petites mimines sur le modèle de documents US, plusieurs modèles de super héros et super héroines, que  je donne le jour de la rentrée. Les élèves doivent colorier leur super héros, personnage et fond (avec force étoiles, bang, pshiiit et autres!) et reconstituer dans le cadre dessous, leur prénom avec les lettres fournies dans le document (ciseaux-colle, ça donne une bonne idée le premier jour du CP…). Le cadre est prévu pour des prénoms de 9 ou 10 lettres maxi. A adapter, sinon! Colorié au crayon à papier, ça permet de plastifier ensuite pour le garder toute l’année.

 

 

  • Les étiquettes prénom

Etiquette super hérosA personnaliser et à plastifier: je mets le prénom en capitales et en script. Cette étiquette sert le premier jour: je les patafixe sur la porte, ils prennent leur étiquette et la collent sur leur table. Et d’une, je repère immédiatement ceux qui hésitent ou ceux qui connaissent tous les prénoms, et, de deux,  j’apprends rapidement les prénoms de mes élèves. Ensuite, elle m’a servie d’étiquette de portemanteau, le reste de l’année.

 

  • La petite liste des prénoms pour le travail du premier ou du deuxième jour

Capture d’écran 2015-08-08 à 14.36.09La classique liste des prénoms de la classe (en version modifiable), modèle « super héros ». La consigne est simple, à vous de l’adapter, mais elle sera du genre: colorie ton super héros en vert (vérification immédiate). Colorie les super héros des prénoms de tes copains en jaune (vérification immédiate). Ils ont ensuite le droit d’utiliser toutes les autres couleurs pour colorier les autres super héros.

 

 

 

Chez les cybercollègues:

Un chouette système pour le comportement des super héros chez Mais que fait la maîtresse . J’adore ses fiches individuelles!

Un autre système avec de très belles étiquettes chez Madame Marie Julie

Les polices utilisées dans mes documents modifiables:

Capture d’écran 2015-08-08 à 11.03.49 austie_bost_chunky_description sf_comic_script

Un alphabet à afficher

Alpahabet mural majuscules  Un alphabet à afficherCa faisait longtemps que je cherchais un alphabet à afficher qui soit lisible (de loin), joli, et utile! J’ai beaucoup aimé celui de Crevette, et je m’en suis très largement inspirée pour le mien.

Je l’ai testé toute cette année et, de fait, les élèves s’y réfèrent beaucoup: il est grand, visible, coloré et les voyelles sont différenciées des consonnes.

En cours d’année, j’ai ajouté les majuscules.

Dans ma classe, il est taille A4, ça fait beaucoup de feuilles à accrocher, ça prend toute la longueur d’un mur, mais c’est ce que je voulais. Rien n’empêche de l’imprimer en plus petit (deux par page, par exemple).

L’art est dans la rue

Keith HaringIl existe plein d’activités autour des oeuvres de Keith Haring et son histoire est belle à raconter aux enfants. Au cycle 2, nous travaillons essentiellement sur cette histoire d’artiste de rue, de ses graffitis devenus des chefs-d’oeuvres (voir le dossier pédagogique préparé par le Musée d’art contemporain de Lyon).

Après la découverte commentée d’un diaporama (qui provient d’un blog mais je ne sais plus d’où!), on peut envisager de travailler sur les silhouettes (voir le site des éditions Accès), sur les couleurs (primaires, complémentaires), sur les multiples signes graphiques et  présents chez Haring et travailler sur la fresque… Bref, des idées, vous en trouverez partout. Simples, faciles à mettre en oeuvre et toujours du plus bel effet!

Explorer l’oeuvre d’Haring est aussi l’occasion de faire découvrir aux élèves les magnifiques oeuvres de Bansky, un véritable artiste, fan de happening, artiste extrêmement contemporain dans sa façon d’être et de faire (http://www.banksy-art.com/). Les élèves adorent ses oeuvres, parce qu’elles font très souvent appel à un imaginaire enfantin. Capture d’écran 2016-04-20 à 17.17.02

Vous trouverez ici un diaporama qui présente quelques-une des oeuvres de Bansky, avec un petit clin d’oeil à Keith Haring. Et pourquoi pas faire travailler les élèves sur des silhouettes en ombres chinoises et en situation…

 

 

Le genre: apprendre à utiliser les mots outils

Capture d’écran 2016-01-17 à 15.05.49Mots outilsEt voici deux petites fiches multi-tâches! On apprend à utiliser les mots outils le, la, les (fiche 1) , un, une ou des (fiche 2). On s’entraîne à les écrire et en même temps, un peu de lecture pour lire les mots. Pas de « Maîtreeeeesse! C’est quoi çaaaa? », puisque tous les mots sont décodables à cette période de l’année (en tout cas, chez moi!).

Et les voilà même en version modifiable si vous voulez continuer le travail et me l’envoyer! 😉

Utiliser les mots outils 1

Utiliser les mots outils 2